armoiriedelaguyane.jpgArmoirie de Guyane

 

C’est au peintre de la marine Paul MERWART, le frère du gouverneur Emile MERWART que l’on doit les armoiries de Cayenne qui sont aussi celles de la Guyane.

Deux tamanoirs placés de chaque côté d’un écusson en le soutenant. L’écusson est surmonté d’une couronne murale (le Fort Cépérou, le Fort Diamant et le Fort Trio, situé à l’intersection de la crique fouillée et du Mahury).

Les deux palmiers représentent la Place des Palmistes, sur fond bleu comme le ciel de Guyane.

L’écusson porte au-dessus l’inscription « 1643 », date de la fondation de Cayenne par Poncet de Brétigny. En dessous, trois fleurs de lys, symbole de la royauté (Henri IV et Louis XIII) et de loyauté.

Au centre, un canot et deux pagaies, le canot chargé d’or, ce métal met l’accent sur la richesse du pays.

Plus bas, trois nénuphars blanc sur fond vert symbolisent les pris-pris ou pinotières et les non moins nombreux pâturages fertiles des savanes.

Et tout au sommet, l’inscription « Fer aurum industria » – « La Guyane produit de l’or et possède une industrie ». Cette devise est du gouverneur E. MERWART.

Armoirie de Kourouarmoiriekourou.jpg

L’emblème sur fond noir, strié de fils d’or, car la région est riche en or, au milieu se trouve un lys royal. Une bande oblique dans le milieu, un toucan, la forêt est giboyeuse.

A droite, dans le bas et en oblique, un forçat nu portant à bout de bras une très grosse roche jaune.

Sa devise « Courroux passé, tout malheur finit quand on œuvre »

 

Armoirie de Mana

L’écu de Mana présente sur fond blanc, un bras d’esclave relié à celui de la mère Javouhey par une chaine en or. Au milieu et en dessous, un rosaire brisant la superstition tribaledes noirs, symbolisée par deux serpents.

Adroite du rosaire, des poteries amérindiennes galibi. A gauche, un fût rappelant la production de rhum de Mana. Dans la fosse de l’écu, et des deux côtés du rosaire, des feuilles de palmier, aouara, comou ou pinot.

Le tonneau qui figure dans cet emblème rappelle la production du rhum de Mana, le « pipi massô » très apprécié des connaisseurs.

Sa  devise « Magne Caritas  mal pessima curat »

 

Armoirie de Matoury

Sur le chef fond de sable (noir), la dénomination de la commune. Lagouti du flan dextre illustre la réputation de Matoury, d’être l’une des communes les plus prolifiques en cette espèces de mammifères (sur fond de sinople vert).

Sur le flan senestre en fond de gueule (rouge) le Fort Trio situe a l’embouchure de la Crique fouillée, dont le canal était considéré en 1837comme le plus important des transport des marchandises  Cayenne-Roura.

La tortue qui le soutien rappelle que le territoire de la commune occupé en grande partie de savanes et de marécages regorgeait à cette époque de tortues dont le rôle est important dans nos traditions populaires et qui symbolise aussi la longévité.

Crevette et poison sur font d’azur (bleu) sont ici la marque d’activité économique de  la commune où se développe la pêche industrielle.

Enfin sur le canton de pointe senestre,l’aérodrome sur fond d’azur nébulé est celui de ROCHAMBEAU dont Matoury peut s’enorgueillir car il fait d’elle la première commune de Guyane sur laquelle plusieurs dizaines de milliers de voyageurs posent le pied.

 

Armoirie de Rémire-Montjoly

Ce blason sur  fond jaune  d’or est  bordé d’un  liseré  rouge, sur une bande  moyenne, l’inscription « Rémire ».

Dans  le milieu de l’ecu, sur sa longeur et l’occupant dans sa totalité, une canne à sucre pour rappeler le fait que cette graminacée fut plantée pour la première fois à Rémire. Elle fut importée dans cette commune par mademoiselle Poivre en 1877.

Surmontant la tige de la canne à sucre, presqu’au faîte, un œil, pour symboliser la propriété très prospère de monseigneur Beauregard qui habitait Armire, ancien  nom de Rémire.

Sa devise « N’est beau regard, sans âmes claire »

 

Armoirie de Sinnamary

Le blason de Sinnamary représente, à droite sur fond rouge la déesse Fortune, soufflant l’or dans les placers de Saint-Elie.

A gauche, une balance dont les plateaux sont soutenus par deux mains symbolisant celles des déportés politique du 18 fructidor 1795, Pichegru, Tronçon, Ducoudray, Barbé Marbois, l’Abbé Prottier, Carnot…

Dans le milieu de la fosse, un bœuf…

Sinnamary est une commune d’élevage et de forêt vierge. Le bœuf est en train de paître dans une savane sèche au-dessus d’un monticule.

Dans le bas de la pointe de l’écu, la rivière de Sinnamary qui baigne une région fertile.

Sa devise « Dieu m’a donné bœuf, fais lui cornes »

 

Armoirie de l’Approuague

Sur fond blanc, entouré d’un liseré rouge, dans une bande du haut, l’inscription « Approuague ».

Un liseré rouge encadrant une large bande bleu nuit où est placé une caravelle or, aux voiles blanches gonflées par le vent, entourée de mouettes or. Le voilier était à l’époque, le seul moyen de transport pour relier l’Approuague au reste du pays.

Dans la deuxième partie de l’écu sur fond blanc, un maïpouri adossé à un arbre chargé de fruits rouge et de branches vertes. Ce maïpouri est sur un monticule verdoyant occupant la fosse de l’écu.

Dans l’abîme de l’écusson et au milieu, deux palmes croisées vertes et noires, encadrées de deux étoiles filantes or.

Sa devise « Prime or la proue, la rose sans épine agrafe la poupe »

 

Armoirie de Maripa-Soula

Le blason est sur fond rouge aux deux tiers, encadré d’un liseré or. Sur le chef d’une bande en lettres d’or, « Maripa Soula » « Saut Maripa ».

A la droite, une tête d’amérindien, tortillée d’argent à la chevelure noire. Au cœur, un palmier maripa surmonté d’une étoile en or et à la gauche, une tête de Boni tortillée de blanc.

Dans le bas de la fosse, un saut bleu nuit strié de roches noires que franchi une pirogue en or, conduit au takari par un Boni debout.

Dans cette région du Maroni, il existait un saut dont les berges étaient pourvues de touffes de palmiers maripa, d’où cette appellation de « Maripa Soula

 

Armoirie de Montsinéry-Tonnégrande

Sur fond jaune safran encadré de rouge, une bande avec l’inscription « Montsinéry »

Dans le haut une large bande bleu-roi, au  milieu de laquelle est placé un soleil, encadré de deux huîtres ouvertes, Montsinéry est la région productrice d’huîtres.

Dans la deuxième partie de l’écu, une très large bande sur fond jaune. Au milieu, se dresse un tronc d’arbre qu’escaladent deux chiens crabiers dont les queues sont mordues par les crabes de palétuviers.

Ces chiens crabiers se nourrissent de ces crustacés et sont nombreux à Montsinéry. Le tronc d’arbre est tordu par le feu…Montsinéry étant producteur de charbon de bois, ‘huîtres et de crabes.

Sa devise « Il n’est bois tordu qui ne flambe droit »

 

Armoirie de Roura

Sur fond blanc, une bande oblique allant de droite à gauche, de couleur bleue de France. C’est à Roura que passe la ligne magnétique du vrai nord, que représente la bande bleue. Cette bande est terminée dans le haut à droite par une boussole et à gauche, dans le bas par un soleil.

A droite, dans la fosse de l’écu, un maïpouri sur un sol vert, en forêt vierge. A gauche, sur un fond blanc une branche de cacaoyer, chargée de cabosses. Autrefois Roura était une région riche en cultures de toutes sortes et giboyeuse.

Au dessus de la branche, à gauche, un lys royal, emblème de la royauté…

Sa devise « Le plus roué rouera toujours les autres »

 

Armoirie d’Iracoubo

Une bande or qui alterne avec une bande rouge. L’or pour rappeler la richesse du sous-sol.

A gauche, un tococo qui symbolise la solidarité des hommes de cet ommunes et aussi parce qu’Iracoubo est giboyeux. L’amphore située à droite représente le travail artisanal des indiennes galibi (la poterie).

Sur fond vert pour symboliser la fertilité des pâturages, deux têtes de bœufs symbolisant l’élevage de bêtes à cornes qui autrefois peuplaient nos savanes. Les bœufs sont couchés et ruminent. Ils lèvent la tête vers le ciel pour voir passer les tococos d’où la devise

Aux propos enflammant, les bœufs restent sourds »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 commentaires à “Les armoiries”


  1. 0 louis ornella 25 mai 2009 à 21:44

    je suis, une élève de la classe de 2nde de maripasoula
    nous créons, mes camarades de classe et moi, un blog. Nous voudrions plus d’informations concernant le blason de Maripasoula que vous décrivez car il ne correspond pas à celui que nous connaissons.

    Nous vous remercions d’avance.

  2. 1 appliance repair 6 nov 2011 à 13:57

    J’envie votre capacite a publier merveilleux article – voulait tout simplement dire que j’aime ca!

  3. 2 SLT-A65 12 nov 2011 à 11:44

    Je viens d’ajouter votre flux a mes favoris. J’aime beaucoup lire vos messages .

Laisser un commentaire


  • Album : Carnaval 2009
    <b>img4207.jpg</b> <br />

Statue de Jean Galmot

Statue de Jean Galmot

Schoelcher

Schoelcher

Sondage

En quoi consistait le fait de dire "piment" lors du jeu de corde à sauter ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Affiche

Affiche

Auteur:

laguyane

Mo ti koté (Mon pays)

"Eldorado, Enfer vert, terre du bagne", tous ces surnoms font la réputation de la Guyane, mais "a mo ti koté" parce que mon pays m'a vu naître, m'a insufflé dans les entrailles l'amour de ma terre. Mo ti koté a pli bel koté...Mo ti koté, a péi lanmou...Mo ti koté a mo pli bèl richès.

l’audace d’un peintre

l’audace d’un peintre

Portrait…

Salut, moi c'est Patricia, je suis une créole, mère de famille résidant à Cayenne ville capitale de la Guyane, et je suis actuellement en recherche d'emploi. Très impliquée dans la vie associative (culturelle, bienfaisance, apprentissage du savoir faire traditionnel...), je confectionne également des poupées pour les mariages, la déco, ou les poupées en chiffons. J'aime les activités manuelles, la pâtisserie, la cuisine et plein d'autres choses.

la place du coq

la place du coq

Maison créole –

Maison créole –

la tradition

la tradition

armoirie de la guyane

armoirie de la guyane

guyane13big.jpg

guyane13big.jpg

mai 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

PEPITO mon dragon d'eau |
infos-africa.fr |
MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | grandir
| Rapport Prévention Charleroi
| Les choses de la vie