Hôpital militaire

Le premier hôpital que l’on attribue au gouverneur Claude d’Orvilliers a été construit vers 1716 – 1717 pour soigner les militaires. C’était un petit bâtiment sur fourches au pied de la colline du Cépérou, à l’emplacement des douanes de l’ancien port.

Cet hôpital qui s’éffondrait fut démoli et reconstruit à la même place. Le nouvel édifice présentait tant d’inconvénients qu’en 1789 on décida de faire construire par le génie l’hôpital actuel.

Appelé d’abord « hôpital militaire » et constitué d’un immeuble en bois rectangulaire de plein-pied. En 1823 il fut surélevé et agrandi, on le prolongea par deux ailes à l’Est et à l’ouest, lui donnant ainsi la forme d’un U.

Sous le gouverneur Loubère, on démolit l’immeuble pour le construire en maçonnerie. L’hôpital présente alors deux corps principaux disposés orthogonalement. Au nord les Jésuites dressèrent une chapelle, tandis que le bâtiment contigu à la chapelle abritait les Soeurs de Saint Paul de Chartres qui étaient chargées des soins aux malades.

En 1850 un arrêté fit du camp Saint Denis une succursale de l’hôspice civil tout en conservant sa destination primitive d’asile pour l’éducation morale et religieuse des enfants des deux sexes de la population esclave.

L’hôpital militaire prenait ainsi la dénomination d’hôspice civil et militaire ou hôpital général. En 1945, le gouverneur Jean Peset honorait la mémoire du médecin lieutenant-colonel des Troupes coloniales Jean Martial en donnant son nom à l’édifice.

L’inauguration eut lieu le 18 juin 1946 sous la présidence du gouverneur Peset, du médecin colonel Nicolle, chef du service de Santé et de Gaston Monnerville, député de la Guyane.

2 commentaires à “Hôpital militaire”


  1. 0 ddpresse 24 jan 2010 à 2:55

    Quel gâchis quand on regarde aujourd’hui cet édifice laissé à l’abandon. C’est encore et toujours le même problème qui se pose dans notre chef-lieu. On abandonne aux squatters et à la végétation tout notre patrimoine

  2. 1 COLANGE 23 sept 2011 à 0:26

    Bonsoir je fais l’arbre généalogique de ma famille et je butte sur un frére de mon gd père qui est mort à Cayenne à l’Hopital Colonial
    Il s’agit de Eugéne, Honorius VUE né le 29.03.1863 à Luneray , marié le 27.06.1888 et décédé le 22.06.1917 à l’Hopital Colonial de Cayenne. Les témoins :1 soldat infirmier des troupes coloniales, voisin du lieu du décés et 1 surveillant militaire, tous deux domicilié à Cayenne, ainsi que Eugéne Honorius VUE. Pour complèter mes recherches si quelqu’un peu m’envoyer l’acte d’état civil ou des pièces correspondantesà à cette èpoque je vous remerçie par avance

Laisser un commentaire


  • Album : Carnaval 2009
    <b>img4207.jpg</b> <br />

Statue de Jean Galmot

Statue de Jean Galmot

Schoelcher

Schoelcher

Sondage

En quoi consistait le fait de dire "piment" lors du jeu de corde à sauter ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Affiche

Affiche

Auteur:

laguyane

Mo ti koté (Mon pays)

"Eldorado, Enfer vert, terre du bagne", tous ces surnoms font la réputation de la Guyane, mais "a mo ti koté" parce que mon pays m'a vu naître, m'a insufflé dans les entrailles l'amour de ma terre. Mo ti koté a pli bel koté...Mo ti koté, a péi lanmou...Mo ti koté a mo pli bèl richès.

l’audace d’un peintre

l’audace d’un peintre

Portrait…

Salut, moi c'est Patricia, je suis une créole, mère de famille résidant à Cayenne ville capitale de la Guyane, et je suis actuellement en recherche d'emploi. Très impliquée dans la vie associative (culturelle, bienfaisance, apprentissage du savoir faire traditionnel...), je confectionne également des poupées pour les mariages, la déco, ou les poupées en chiffons. J'aime les activités manuelles, la pâtisserie, la cuisine et plein d'autres choses.

la place du coq

la place du coq

Maison créole –

Maison créole –

la tradition

la tradition

armoirie de la guyane

armoirie de la guyane

guyane13big.jpg

guyane13big.jpg

novembre 2009
L Ma Me J V S D
« oct   juin »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

PEPITO mon dragon d'eau |
infos-africa.fr |
MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | grandir
| Rapport Prévention Charleroi
| Les choses de la vie