• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

Archives pour novembre 2009

Jardin Albert Caprice

C’est le 24 avril 1960 qu’a eu lieu en présence des hautes autorités du département et de la ville d’inauguration du premier jardin d’enfants. Malgré de nombreuses difficultés financières surmontées grâce à la ténacité et obstination, le plan du jardin fut adopté et les travaux commencèrent.

Il fallait quelque chose qui puisse maintenir les tous petits à l’abri des dangers d’une circulation croissante. Celui qui se promenait chaque soir ne pouvait qu’être étonné du nombre élevé des enfants qui égayaient les abords de la place des palmistes. A la tombée de la nuit, les enfants avides d’air frais, restaient à jouer.

C’est ainsi que fut créé le jardin que le Conseil municipal baptisa « Albert Caprice », du nom d’un conseiller général de la Guyane et conseiller municipal, qui, en ces qualités, consacra à « la chose publique » une grande partie de son activité et de sa vie. Il fut aussi un combattant particulièrement brillant.

Le jour de l’inauguration, Mr Arel et Mme Rullier, parrain et marraine, coupèrent au son de l’hymne national le symbolique ruban tricolore qui se trouvait à l’entrée et firent le tour du parc miniature, en compagnie de Mr Dubois-Chabert, Préfet de Guyane, Mr Symphorien, président du Conseil général, Mr Barrat, maire de la ville et diverses personnalités.

Poursuivre la lecture ‘Jardin Albert Caprice’

Hôpital militaire

Le premier hôpital que l’on attribue au gouverneur Claude d’Orvilliers a été construit vers 1716 – 1717 pour soigner les militaires. C’était un petit bâtiment sur fourches au pied de la colline du Cépérou, à l’emplacement des douanes de l’ancien port.

Cet hôpital qui s’éffondrait fut démoli et reconstruit à la même place. Le nouvel édifice présentait tant d’inconvénients qu’en 1789 on décida de faire construire par le génie l’hôpital actuel.

Appelé d’abord « hôpital militaire » et constitué d’un immeuble en bois rectangulaire de plein-pied. En 1823 il fut surélevé et agrandi, on le prolongea par deux ailes à l’Est et à l’ouest, lui donnant ainsi la forme d’un U.

Poursuivre la lecture ‘Hôpital militaire’

TRaditions…..Traditions……Traditions

Vaval poursuit depuis des siècles son chemin. Si certains aspects changent, la tradition elle se perpétue chaque année à la même époque. Le carnaval commence le premier dimanche suivant l’épiphanie et se déroule tous les dimanches dès 16 heures dans les rues de Cayenne et les autres communes de Guyane, jusqu’au mercredi des cendres.

Jé farin’

Les « jé farin’ » devancent la bande de touloulous. Iils symbolisent la vie, la joie, la gaieté. Ce touloulous est coiffé d’une longue corniche de fée et portent un tablier contenant de la farine, il saupoudre volontiers les enfants qui les défient. Ils provoquent ainsi leurs sourires et parfois leurs craintes.

 Les Bobis

Issu de l’imagination populaire, le « bobi » ressemble à un gros ours dans son sac de riz beige, lui donnant ainsi une démarche lente. Ils chantent et dansent au son d’une flûte.

 Les balayeuses

Un balai traditionnel en arouman à la main, un foulard madras sur la tête, elles sont vêtues de robes traditionnelles appelées gôles, relevées pour faire apparaître le jupon de dentelle.

Béf volo béf

Ce déguisement du boeuf avec sa robe noire et sa corne menaçante, il est toujours accompagné de son maître qui le tient en laisse. Son allure grave et impressionnante évoque sans surprise l’attaque du boeuf pour effrayer.

Poursuivre la lecture ‘TRaditions…..Traditions……Traditions’



  • Album : Carnaval 2009
    <b>img4207.jpg</b> <br />

Statue de Jean Galmot

Statue de Jean Galmot

Schoelcher

Schoelcher

Sondage

En quoi consistait le fait de dire "piment" lors du jeu de corde à sauter ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Affiche

Affiche

Auteur:

laguyane

Mo ti koté (Mon pays)

"Eldorado, Enfer vert, terre du bagne", tous ces surnoms font la réputation de la Guyane, mais "a mo ti koté" parce que mon pays m'a vu naître, m'a insufflé dans les entrailles l'amour de ma terre. Mo ti koté a pli bel koté...Mo ti koté, a péi lanmou...Mo ti koté a mo pli bèl richès.

l’audace d’un peintre

l’audace d’un peintre

Portrait…

Salut, moi c'est Patricia, je suis une créole, mère de famille résidant à Cayenne ville capitale de la Guyane, et je suis actuellement en recherche d'emploi. Très impliquée dans la vie associative (culturelle, bienfaisance, apprentissage du savoir faire traditionnel...), je confectionne également des poupées pour les mariages, la déco, ou les poupées en chiffons. J'aime les activités manuelles, la pâtisserie, la cuisine et plein d'autres choses.

la place du coq

la place du coq

Maison créole –

Maison créole –

la tradition

la tradition

armoirie de la guyane

armoirie de la guyane

guyane13big.jpg

guyane13big.jpg

novembre 2009
L Ma Me J V S D
« oct   juin »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

PEPITO mon dragon d'eau |
infos-africa.fr |
MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | grandir
| Rapport Prévention Charleroi
| Les choses de la vie