Quelques dates en Guyane

1800: Famille Vidal devint propriétaire de l’habitation dénommée « Mondélice », transformée peu à peu en sucrerie. En 1822 il importe la première machine à vapeur, il possède 300 esclaves sur cette habitation et en 1880 la ferme est abandonnée.

 

En 1950 Maripasoula était un avant-poste administratif qui devient chef-lieu en 1969.

En 1967, fondation du village d’Antecume Pata par un européen appelé André Cognat.

En 1788 Décapitation de Aluku Nenge dit « Boni » par les Boshs. Chef d’une révolte de Marrons bien organisés à compter de 1772

En 1852 Saint Laurent, connu sous le nom de Pointe Bonaparte, prend officiellement 5 ans plus tard par décision de Laurent Baudin, le nom du Saint patron et sera défricher sous les ordres de Monsieur Mélinon, premier commandant du pénitencier. Le 21 février 1858 le centre pénitentiaire est inauguré, et par décret du 16 mars 1880 cette agglomération devient une commune pénitentiaire autonome.

Le 27 mars 1852 la corvette Allier amène 301 premiers forçats qu’elle débarque à l’île Royale, l’îlet le Père et la Mère.

Inauguration de Rémire, puis Montjoly, la Montagne d’Argent, et de Saint-Georges en 1853 puis les établissements de la Comté. En 1858 c’est au tour de Saint Laurent, Saint Louis, Kourou, Organabo, Saint Pierre, Saint Anne, Saint Jean, Saint Maurice, et Sainte Marguerite. Après 1890, il ne reste que ceux du Maroni, les îles du Salut et les petits centres du littoral.

En 1932, la décision est prise de ne plus envoyer de bagnards en Guyane. A noter que le bâtiment de la Sous-Préfecture était anciennement le Tribunal Maritime Spécial créé par décret du 4 novembre 1889.

 

0 commentaires à “Quelques dates en Guyane”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


  • Album : Carnaval 2009
    <b>img4207.jpg</b> <br />

Statue de Jean Galmot

Statue de Jean Galmot

Schoelcher

Schoelcher

Sondage

En quoi consistait le fait de dire "piment" lors du jeu de corde à sauter ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Affiche

Affiche

Auteur:

laguyane

Mo ti koté (Mon pays)

"Eldorado, Enfer vert, terre du bagne", tous ces surnoms font la réputation de la Guyane, mais "a mo ti koté" parce que mon pays m'a vu naître, m'a insufflé dans les entrailles l'amour de ma terre. Mo ti koté a pli bel koté...Mo ti koté, a péi lanmou...Mo ti koté a mo pli bèl richès.

l’audace d’un peintre

l’audace d’un peintre

Portrait…

Salut, moi c'est Patricia, je suis une créole, mère de famille résidant à Cayenne ville capitale de la Guyane, et je suis actuellement en recherche d'emploi. Très impliquée dans la vie associative (culturelle, bienfaisance, apprentissage du savoir faire traditionnel...), je confectionne également des poupées pour les mariages, la déco, ou les poupées en chiffons. J'aime les activités manuelles, la pâtisserie, la cuisine et plein d'autres choses.

la place du coq

la place du coq

Maison créole –

Maison créole –

la tradition

la tradition

armoirie de la guyane

armoirie de la guyane

guyane13big.jpg

guyane13big.jpg

octobre 2009
L Ma Me J V S D
« août   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

PEPITO mon dragon d'eau |
infos-africa.fr |
MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | grandir
| Rapport Prévention Charleroi
| Les choses de la vie