Lycée marchoux

A l’origine le lycée professionnel fut ce que l’on appelle une école préventorium. Elle fut créée par le docteur Floch qui lui donna le nom du professeur Marchoux car ces écoles faisaient partie des mesures prophylactiques préconisées par le professeur Marchoux contre la lèpre ou maladie de Hansen. Le Dr Floch affecté affecté en Guyane comme directeur des services de santé et depuis 1940, directeur de l’institut pasteur,avait dès son arrivée instauré des dépistages systématiques dans les écoles. Il préconisait de créer des écoles où les malades pourraient être soignés tout en poursuivant leurs scolarité ou en apprenant un métier, en vue d’une réinsertion sociale rapide.

Le Dr Floch fit donc adopter la mesure d’exclusion des écoles publique et fit construire un pavillon destinéà accueillir les enfants hanséniens non-contagieux afin qu’ils poursuivent leur scolarité en étant soignés. A début cette mesure fut refusée par la population et à l’ouverture  de l’établissement en 1941,  les sœurs de St joseph de Cluny, Sœur Jean Marty et sœur Angèle Révil accueillirent 16 élèves. Une fois qu’il fut constaté qu’aucun enfant ne contracta la forme contagieuse dite lépromateuse de la maladie, les enfants furent plus nombreux les années suivantes. Entre 1942 et 1970, le nombre d’élèves varia entre 55 et 70. Voyant les demandes en constante augmentation, des crédits furent demandés et débloquer pour agrandir l’école et en 1953 un deuxième bâtiment est construit, un internat pour les garçons mais il ne fonctionna qu’une année.  De 1942 à 1940 l’école relevait financièrement de l’hôpital Jean Martial.

En 1946 la colonie passait du statut de colonie à département ce qui entraina une réorganisation des différents services administratifs. En tant qu’école préventorium, elle s’intégrait comme établissement de cure dans l’organisation du service de lutte contre la lèpre. Les délibérations en date des 24 mai et 26 juin 1950 décidèrent le rattachement de l’école Marchoux au centre hospitalier de Cayenne. Celui-ci étant  une collectivité publique, le Conseil Général  réuni en session ordinaire, décida en sa séance du 5 septembre 1952  le rattachement de l’école Marchoux au Département.  Ainsi en janvier 1953 l’école Marchoux relevait du budget départemental et devenait autonome du point de vue de sa gestion financière. C’est à compter de cette date que le Département débloquait les sommes nécessaires à l’amélioration des locaux et à l’édification de nouveaux bâtiments.

Dès 1888 Mr Ulrich Sophie, une école technique d’apprentissage fut ouverte pour garçons en Guyane, néanmoins l’enseignement technique eut beaucoup de difficultés à prendre un réel essor dans ces années là. Les élèves étaient si peu nombreux que les différentes initiatives prises échouèrent.

Par délibération du Conseil Général du 5 décembre 1961, le département cédait au ministère de l’éducation nationale le terrain en vue de bâtir le centre d’enseignement technique féminin. En octobre 1964, le C.E.T féminin Marchoux accueillait ses premiers élèves. Il fut officiellement réceptionné en janvier 1965 et devait faire sa rentrée officielle en octobre sous la direction de Mr Agarande qui assura cette fonction jusqu’en 1970.

En 1970 melle Gaillard prenait à son tour la direction du C.E.T, les effectifs ayant augmenté et la fermeture de certains C.A.P au bénéfice B.E.P allait permettre de recruter des élèves à la sortie du collège. Les deux premiers B.EP ouvert furent :

-          B.E.P comptable mécanographe

-          B.E.P agent administratif

L’année suivante était ouvert le B.E.P sténo-dactylo-correspondancier et à la rentrée 1972 était mis en place le B.E.P préparatoire aux carrières sanitaires et sociales qui remplaçait l’ancien C.A.P aide maternelle. En 1973 les formations se diversifiaient et l’internat devait céder sa place aux salles spécialisées, et trois classes légères furent installées à droite de l’entrée pour l’enseignement général ainsi que le foyer socio éducatif baptisé Angela Davis.  A la rentrée 1976 Mme Gaillard étant nommée à Saint Laurent, Mme Euzet devient proviseur du lycée professionnel mixte Marchoux.

Au cours des années de nombreuses sections furent ouvertes telles que : para-médical, collectivités, restauration, vente, commerce, secrétariat… Des classes de C.P.P.N fonctionnaient depuis 1974, et entre les années 1974-1978, on comptait environ 604 élèves. Des crédits étaient ouverts pour l’édification de 3 classes légères sur pilotis, et à la rentrée 1978 le nombre d’élèves s’élevant à 690, il fallu transférer des B.E.P comptable-mécanographe au L.E.P République à la rentrée 1979.

 

 

0 commentaires à “Lycée marchoux”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


  • Album : Carnaval 2009
    <b>img4207.jpg</b> <br />

Statue de Jean Galmot

Statue de Jean Galmot

Schoelcher

Schoelcher

Sondage

En quoi consistait le fait de dire "piment" lors du jeu de corde à sauter ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Affiche

Affiche

Auteur:

laguyane

Mo ti koté (Mon pays)

"Eldorado, Enfer vert, terre du bagne", tous ces surnoms font la réputation de la Guyane, mais "a mo ti koté" parce que mon pays m'a vu naître, m'a insufflé dans les entrailles l'amour de ma terre. Mo ti koté a pli bel koté...Mo ti koté, a péi lanmou...Mo ti koté a mo pli bèl richès.

l’audace d’un peintre

l’audace d’un peintre

Portrait…

Salut, moi c'est Patricia, je suis une créole, mère de famille résidant à Cayenne ville capitale de la Guyane, et je suis actuellement en recherche d'emploi. Très impliquée dans la vie associative (culturelle, bienfaisance, apprentissage du savoir faire traditionnel...), je confectionne également des poupées pour les mariages, la déco, ou les poupées en chiffons. J'aime les activités manuelles, la pâtisserie, la cuisine et plein d'autres choses.

la place du coq

la place du coq

Maison créole –

Maison créole –

la tradition

la tradition

armoirie de la guyane

armoirie de la guyane

guyane13big.jpg

guyane13big.jpg

août 2009
L Ma Me J V S D
« juil   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

PEPITO mon dragon d'eau |
infos-africa.fr |
MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | grandir
| Rapport Prévention Charleroi
| Les choses de la vie