Glacière Lalanne-Rambaud

Rue christophe colomb à Cayenne au numéro 2 (l’extension de la Banque Nationale de Paris) et le numéro 4. A ces deux numéros jadis se trouvait la glacière Lalanne-Rambaud.

Avant l’installation de cette glacière, la glace était importée, Mr Gustave Lalanne faisait venir des Etats Unis par voiliers aménagés des blocs de glaces artificielles. Ces blocs de plusieurs tonnes étaient déchargés  au Prt de Cayenne, débités sur place à l’aide d’une scie à main de longue portée, pour être immédiatement vendus aux habitants.

Le succès de l’entreprise conduisit Mr Lalanne à envisager l’installation d’une glacière dont le projet reçut l’accord du Directeur de l’Intérieur le 21 août 1834 et provoqua en 1859 un arrêté gubernatorial d’autorisation. Le terrain d’implantation fut attribué à Gustave Lalanne en compensation de la perte de son immeuble lors de l’incendie de 1888 à Cayenne qui se trouvait au lieu d’érection actuelle de la statue de Victor Schoelcher. Quant à la glacière, elle fut mise en place en 1893, elle donnait sur la rue Dauphine (rue devenue d’abord Portal puis Albert Eutrope). La glacière fonctionna d’abord en utilisant comme force motrice le bois de chauffage, puis au moment de son extension, sur l’actuelle rue Christophe Colomb, on fit venir un représentant de la société Raoul Picket dont le siège était à Paris, qui mit en place une machine à vapeur, laquelle permettait alors à la fabrique de glace de produire 600 kg en 24 heures. C’est l’existence de cette machine à vapeur qui donna la possibilité à Gustave Lalanne de bénéficier le premier de l’électricité en Guyane au moyen d’une Dynamo Gramme, au grand étonnement des autorités, de la population cayennaise et à la joie de sa famille et ses intimes qui lui rendaient visite à son domicile, contigu à la glacière.

En 1908 Gustave Lalanne meurt en métropole lors d’un séjour qui lui avait par ailleurs été déconseillé en raison de son âge (75 ans). Il est inhumé au cimetière de Cayenne dans le caveau familial. La glacière Lalanne continua longtemps ses activités, la dernière innovation intervint en 1950. C’est à cette époque qu’elle passa au stade de l’électricité branchée sur le réseau.  L’installation nouvelle fut confiée  à Victor Glennie, aidé de Félix Souqui. Ce dernier travailla jusqu’à sa mort et Mr Glennie assura les réparations les plus délicates. Quant à Paul Rambaud, petit-fils de Gustave Lalanne, il s’occupa de la direction de la glacière aidé de trois autres personnes jusqu’à sa mort.

2 commentaires à “Glacière Lalanne-Rambaud”


  1. 0 aymon 10 nov 2009 à 18:46

    j’ais lus avec beaucoup d’attention l’historique de la GLACIERE LALANNE-RAMBAUD, cela m’as rappelé des souvenirs de mon enfance
    passé à la glacière,aidant à la vente, j’étais agé de 9 ans en
    1969, et ce jusqu’a la fermeture en 1980, au déces de mon ami
    PAUL RAMBAUD, je précise que j’habitais au dessus de la glacière
    avec mes parents, c’est une partis de ma vie qui s’est eteint, avec l
    démolition, et le remplacement par le prolongement de la BNP GUYANE.
    Je vis maintenant, juste à coté, ou a vécu Monsieur PAUL RAMBAUD.

  2. 1 Souqui Victor 18 nov 2009 à 13:52

    C’est avec une grande emotion que j’ai découvert l’article concernant la GLACIERE LALANNE – RAMBAUD ou on parle de mon parrain Victor GLENNIE et de mon père Félix SOUQUI, ainsi que la rue Portal où je suis né. Pour etre complet il manque au nombre du personnel de la glacière: Mademoiselle MARCHAND (figure memorable) a la vente de la glace toujours de bleu vetu en tenue masculine et son chapeau noir. Monsieur CALVIN ( tourneur ) et realisateur de beaucoup de pieces et monsieur BICOU.Je suis toujours a la recherche d’une photo ou tout document sur le CHARLESTON, le seul transport en commun que conduisait mon pere Félix, et remercie d’vance toute personne pouvant m’offrir cette joie.

    Gérard Victor SOUQUI

Laisser un commentaire


  • Album : Carnaval 2009
    <b>img4207.jpg</b> <br />

Statue de Jean Galmot

Statue de Jean Galmot

Schoelcher

Schoelcher

Sondage

En quoi consistait le fait de dire "piment" lors du jeu de corde à sauter ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Affiche

Affiche

Auteur:

laguyane

Mo ti koté (Mon pays)

"Eldorado, Enfer vert, terre du bagne", tous ces surnoms font la réputation de la Guyane, mais "a mo ti koté" parce que mon pays m'a vu naître, m'a insufflé dans les entrailles l'amour de ma terre. Mo ti koté a pli bel koté...Mo ti koté, a péi lanmou...Mo ti koté a mo pli bèl richès.

l’audace d’un peintre

l’audace d’un peintre

Portrait…

Salut, moi c'est Patricia, je suis une créole, mère de famille résidant à Cayenne ville capitale de la Guyane, et je suis actuellement en recherche d'emploi. Très impliquée dans la vie associative (culturelle, bienfaisance, apprentissage du savoir faire traditionnel...), je confectionne également des poupées pour les mariages, la déco, ou les poupées en chiffons. J'aime les activités manuelles, la pâtisserie, la cuisine et plein d'autres choses.

la place du coq

la place du coq

Maison créole –

Maison créole –

la tradition

la tradition

armoirie de la guyane

armoirie de la guyane

guyane13big.jpg

guyane13big.jpg

août 2009
L Ma Me J V S D
« juil   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

PEPITO mon dragon d'eau |
infos-africa.fr |
MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | grandir
| Rapport Prévention Charleroi
| Les choses de la vie