Marais de Kaw

La plaine marécageuse de Kaw s’étend au sud-est de Cayenne, elle est limitée à l’ouest par le fleuve Mahury et à l’est par l’estuaire de l’Approuague. Sa superficie est d’environ 100.000 hectares. Ce marais abrite les dernières populations de caïman noir menacée d’extinction. Il est connu pour sa richesse avifaunistique et particulièrement en oiseaux d’eau. On y rencontre des limicolles (nord de l’Amérique) des espèces nicheuses dont 3 catégories  d’aigrettes : la grande, la neigeuse, la tricolore.

Vous y découvrirez également 5 catégories de héron : le cocoi, le garde-boeuf, le bleu, le vert, et l’agami ; 2 catégories de bihoreau, le violacé et celui à couronne noire, sans oublier l’ibis rouge, la spatule rose, la tontale d’Amérique, et occasionnellement le jabiru, le flamand rose, ou la cigogne maguari.

Quelques rapaces peuvent également être aperçu dont l’hoatzin devenu très rare, seul représentant de sa famille et oiseau primitif d’un intérêt scientifique exceptionnel. Si jusqu’à il y a quelques années on pouvait dire que ce coeur avait été préservé, aujourd’hui ce n’est plus le cas. Bien qu’étant intégré au Parc naturel régional, cet espace est tout de même convoité pour l’exploitation de gisements aurifère. Par ailleurs, malgré la présence de garde forestier, la zone a connu quelques turbulences d’insécurité.

La présence humaine se localise au sein du village de pêcheur de Kaw, déserté par les jeunes qui s’orientent vers la capitale soit pour suivre leur scolarité ou pour gagner leur vie. On peut observer une forêt mixte plus riche, située en retrait de la mangrove côtière au nord des marais et le long de la rivière sur une vingtaine de kilomètres.

Les arbres dominants sont des palétuviers rouge à racines échasse, les palmiers pinot et les moucou-moucou. Les pinotères occupent de grandes surfaces à la périphérie du marais central, au pied des montagnes de Kaw, Gabrielle et surtout dans la partie orientale de la réserve. Le marais est parsemé de peties mares d’eau libre à nénuphars et forment des réserves d’eau permanentes, même pendant les saisons les plus sèches, ce sont les zones d’élection des caïmans.

Ils constituent des lieux de rassemblement et de ponte des grands caïmans noirs en saison sèche. Ancien cordon du littoral, la plaine de Kaw est traversée en son centre de Kaw au Mahury par un cordon sableux discontinu, paralèlle au rivage. La montagne de Kaw limite la plaine au sud et forme une large crête en arc de cercle de plus de 40 km de long entre Roura sur le Mahury et Kaw (Montagne Favard).

Sa plus grande largeur atteint 8 km et son point culminant est d’environ 335 mètres. C’est sans doute l’endroit où il pleut le plus en Guyane. Concernant la flore du marais, même si elle est restée longtemps très peu connu, celle de la montagne est particulièrement intéressante, puisque certaines espèces en Guyane ne poussent que sur la montagne de Kaw et celle de Cacao.

La pêche constitue l’activité principale pour le commerce et l’alimentation de la population qui y réside. Le marais fait l’objet d’un arrêté préfectoral de conservation des biotopes du 04/09/1989.

0 commentaires à “Marais de Kaw”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


  • Album : Carnaval 2009
    <b>img4207.jpg</b> <br />

Statue de Jean Galmot

Statue de Jean Galmot

Schoelcher

Schoelcher

Sondage

En quoi consistait le fait de dire "piment" lors du jeu de corde à sauter ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Affiche

Affiche

Auteur:

laguyane

Mo ti koté (Mon pays)

"Eldorado, Enfer vert, terre du bagne", tous ces surnoms font la réputation de la Guyane, mais "a mo ti koté" parce que mon pays m'a vu naître, m'a insufflé dans les entrailles l'amour de ma terre. Mo ti koté a pli bel koté...Mo ti koté, a péi lanmou...Mo ti koté a mo pli bèl richès.

l’audace d’un peintre

l’audace d’un peintre

Portrait…

Salut, moi c'est Patricia, je suis une créole, mère de famille résidant à Cayenne ville capitale de la Guyane, et je suis actuellement en recherche d'emploi. Très impliquée dans la vie associative (culturelle, bienfaisance, apprentissage du savoir faire traditionnel...), je confectionne également des poupées pour les mariages, la déco, ou les poupées en chiffons. J'aime les activités manuelles, la pâtisserie, la cuisine et plein d'autres choses.

la place du coq

la place du coq

Maison créole –

Maison créole –

la tradition

la tradition

armoirie de la guyane

armoirie de la guyane

guyane13big.jpg

guyane13big.jpg

mars 2009
L Ma Me J V S D
« fév   mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

PEPITO mon dragon d'eau |
infos-africa.fr |
MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | grandir
| Rapport Prévention Charleroi
| Les choses de la vie