Benjamin Constance

Benjamin Iréné Désiré Constance est né à Cayenne le 26 juin 1913. Il est élevé à la fois à Cayenne, à Montsinéry et à l’Oyapock. Quittant ses classes primaires en 1924, il est placé en apprentissage respectivement auprès de Victor Mirza (charpentier), et de Joseph Koindou (boulanger).

 En 1930 il obtient avec succès son certificat d’études primaires en candidat libre et accède à un emploi de chef d’équipe aux travaux public. Il est ensuite recruté comme magasinier à la Société de St Elie, exploitant de gisement d’or. En 1934, il réussit le concours de préposé des douanes, où il travaillera jusqu’à l’âge de 32 ans. Ayant réussi au concours de recrutement de surveillant des ponts et chaussées, il intègre le service des travaux publics.

En 1949 il se présente aux élections cantonales et bat le candidat sortant Renotte Robo, devenant ainsi le Conseiller Général du canton de Macouria. I l est régulièrement réélu.

 En 1952, il quitte cette administartion pour des raisons de santé et percevra une pension de retraite proportionnelle. En 1964, il entre dans le bureau du Conseil général comme 3ième vice président. L’année suivante, à la suite de la démission de Joseph Symphorien, il devient 2ième vice-président.

Après maintes tentatives aux élections municipales face à Renotte Robo , il est battu par son fils au poste de Conseiller général. Battu, très déçu par l’électorat de Macouria, il se retire de la vie politique pour s’investir dans son affaire agricole et la Fédération des groupements de défense des ennemis de la culture. Ensuite il est désigné comme membre du comité d’agriculture et social de la Guyane.

En 1976, il est nommé Président de la Chambre départementale d’Agriculture en remplacement d’Edouard Agouti. Sa mandature sera marquée par son travail acharné pour la participation de la Guyane au Salon International de l’agriculture. Il obtient enfin gain de cause en 1981 et l’année suivante il ne représente pas à ce poste.

Retiré sur son exploitation agricole entouré de livres, il projette d’écrire ses mémoires, mais malheureusement le sort en décida autrement LE 20 NOVEMBRE 1984.

0 commentaires à “Benjamin Constance”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


  • Album : Carnaval 2009
    <b>img4207.jpg</b> <br />

Statue de Jean Galmot

Statue de Jean Galmot

Schoelcher

Schoelcher

Sondage

En quoi consistait le fait de dire "piment" lors du jeu de corde à sauter ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Affiche

Affiche

Auteur:

laguyane

Mo ti koté (Mon pays)

"Eldorado, Enfer vert, terre du bagne", tous ces surnoms font la réputation de la Guyane, mais "a mo ti koté" parce que mon pays m'a vu naître, m'a insufflé dans les entrailles l'amour de ma terre. Mo ti koté a pli bel koté...Mo ti koté, a péi lanmou...Mo ti koté a mo pli bèl richès.

l’audace d’un peintre

l’audace d’un peintre

Portrait…

Salut, moi c'est Patricia, je suis une créole, mère de famille résidant à Cayenne ville capitale de la Guyane, et je suis actuellement en recherche d'emploi. Très impliquée dans la vie associative (culturelle, bienfaisance, apprentissage du savoir faire traditionnel...), je confectionne également des poupées pour les mariages, la déco, ou les poupées en chiffons. J'aime les activités manuelles, la pâtisserie, la cuisine et plein d'autres choses.

la place du coq

la place du coq

Maison créole –

Maison créole –

la tradition

la tradition

armoirie de la guyane

armoirie de la guyane

guyane13big.jpg

guyane13big.jpg

mars 2009
L Ma Me J V S D
« fév   mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

PEPITO mon dragon d'eau |
infos-africa.fr |
MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | grandir
| Rapport Prévention Charleroi
| Les choses de la vie