Dolos

Dé malcrab pa ka rété adan roun mèm trou : Deux personnes qui veulent commander ne peuvent rester au même endroit ou encore cela se dit aux enfants quand ils commencent à se sentir grand et qu’ils pensent faire la loi ou savoir ce qui est bon pour eux. En clair cela voulait dire que si l’on était pas satisfait de ce que les parents nous offraient et si on savait que l’on pouvait faire mieux, il suffisait de prendre la porte et d’avoir son logement pour y être maître.

Soda sou konêt so kapitèn : on ne fait pas n’importe quoi avec n’importe qui

tété pa jin tro lou pou lestomak : cette expression s’utilise souvent par les mères de familles quand on leur demande comment elles font pour élever leurs enfants seules ou alors quand une mère de famille est seule et qu’elle n’a personne sur qui se reposer ou le déposer si elle doit sortir ou même encore quelque soit les difficultés à faire face avec son ou ses enfants, elle se débrouillera.

 

 

 

Dolos

A grenn douri ki ka plen sak douri : s’utilise souvent pour dire qu’à force d’économie on fini par réaliser ses projets ou que tout est bon à prendre quand on veut faire quelque chose de difficile

 

Nos gangans et nous – Us et Coutumes de la Guyane

L’association Guyanaise d’Edition recherche des souscripteurs ou des membres bienfaiteurs pour le financement et la publication d’un livre écrit par des guyanais. La souscription s’élève à 35 euros et nous permettra de réaliser très rapidement ce beau livre pour lequel nous avons collecter auprès des gangans, une source intarissable d’informations, de remèdes, et bien d’autres choses.

Aidez-nous à réaliser nos projets

Contacts : 0594 28 19 92
 

Merci,

Amicalement

 

 Enfin un livre, un beau livre écrit par des guyanais (Nora Madeleine, Elie Stephenson, Sylvie Porthos et Marie-Guyane Stephenson) à partir de sources guyanaise pour sauvegarder cette part essentielle de notre patrimoine culturel.

Nos gangans et Nous, Us et Coutumes de la Guyane

Un livre également pour perpétuer la transmission des savoirs et plus encore, l’âme des anciens, tant il est vrai que l’esprit ne meurt jamais et que les métamorphoses n’affectent que les formes et les choses.

Nos gangans et Nous, Us et Coutumes de la Guyane

Un livre qui vous permettra notamment de découvrir ou redécouvrir les vertus de notre flore, nos savoir-faire et nos coutumes en substance, et le sens de la communion avec notre environnement amazonien si riche et si généreux.

Buffet poétique et musical

L’Association Guyanaise d’Edition, son Président Monsieur Elie STEPHENSON

Et ses membres,

Ont l’honneur et le plaisir de vous convier à leur « Buffet poétique et musical»

Vendredi 2 juillet 2010 

..A l’ENCRE, route de Montabo

A partir de 19 heures

Pour toute information et réservation, merci de nous contacter au :

0594 28 19 92 ou 0694 26 57 70

 

Prix/pers : 20 euros  Couples : 30 euros  Etudiants : 15 euros (sur présentation de la carte)

 

Aidez-nous à réaliser nos projets de publications littéraires, venez nombreux à nos animations

Cette carte est exigible à l’entrée

Jardin Albert Caprice

C’est le 24 avril 1960 qu’a eu lieu en présence des hautes autorités du département et de la ville d’inauguration du premier jardin d’enfants. Malgré de nombreuses difficultés financières surmontées grâce à la ténacité et obstination, le plan du jardin fut adopté et les travaux commencèrent.

Il fallait quelque chose qui puisse maintenir les tous petits à l’abri des dangers d’une circulation croissante. Celui qui se promenait chaque soir ne pouvait qu’être étonné du nombre élevé des enfants qui égayaient les abords de la place des palmistes. A la tombée de la nuit, les enfants avides d’air frais, restaient à jouer.

C’est ainsi que fut créé le jardin que le Conseil municipal baptisa « Albert Caprice », du nom d’un conseiller général de la Guyane et conseiller municipal, qui, en ces qualités, consacra à « la chose publique » une grande partie de son activité et de sa vie. Il fut aussi un combattant particulièrement brillant.

Le jour de l’inauguration, Mr Arel et Mme Rullier, parrain et marraine, coupèrent au son de l’hymne national le symbolique ruban tricolore qui se trouvait à l’entrée et firent le tour du parc miniature, en compagnie de Mr Dubois-Chabert, Préfet de Guyane, Mr Symphorien, président du Conseil général, Mr Barrat, maire de la ville et diverses personnalités.

Poursuivre la lecture ‘Jardin Albert Caprice’


12345...18

  • Album : Carnaval 2009
    <b>img4207.jpg</b> <br />

Statue de Jean Galmot

Statue de Jean Galmot

Schoelcher

Schoelcher

Sondage

En quoi consistait le fait de dire "piment" lors du jeu de corde à sauter ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Affiche

Affiche

Auteur:

laguyane

Mo ti koté (Mon pays)

"Eldorado, Enfer vert, terre du bagne", tous ces surnoms font la réputation de la Guyane, mais "a mo ti koté" parce que mon pays m'a vu naître, m'a insufflé dans les entrailles l'amour de ma terre. Mo ti koté a pli bel koté...Mo ti koté, a péi lanmou...Mo ti koté a mo pli bèl richès.

l’audace d’un peintre

l’audace d’un peintre

Portrait…

Salut, moi c'est Patricia, je suis une créole, mère de famille résidant à Cayenne ville capitale de la Guyane, et je suis actuellement en recherche d'emploi. Très impliquée dans la vie associative (culturelle, bienfaisance, apprentissage du savoir faire traditionnel...), je confectionne également des poupées pour les mariages, la déco, ou les poupées en chiffons. J'aime les activités manuelles, la pâtisserie, la cuisine et plein d'autres choses.

la place du coq

la place du coq

Maison créole –

Maison créole –

la tradition

la tradition

armoirie de la guyane

armoirie de la guyane

guyane13big.jpg

guyane13big.jpg

mai 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

PEPITO mon dragon d'eau |
infos-africa.fr |
MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | grandir
| Rapport Prévention Charleroi
| Les choses de la vie